Une erreur est survenue dans ce gadget

samedi 29 janvier 2011

12. Hemingway, Salinger, la guerre et nous.

  
Ernest Hemingway accueillant chaleureusement ses invités à la Finca Vigia (Cuba)-Années 50.

Jerome David Salinger protégeant son image. volée sur le parking du supermarché de Cornish, par Paul Adao (années 80)

Lorsque naît J.D. Salinger, le 1er janvier 1919, Hemingway est embarqué sur le Guiseppe Verdi, le bateau qui le ramène d'Europe vers New York où il arrive début janvier. Comme il sera né, lui, le 21 juillet 1899, il va avoir 20 ans en 1919. Au petit matin du 8 juillet 1918, il y a 6 mois, Ernest va avoir 19 ans, à  Fossalta di Piave, en Italie, alors qu'il distribue du chocolat et des cigarettes en première ligne (malgré ses problème de vue, il aura réussi à se faire engager dans la Croix-Rouge italienne, puis dans une cantine sur le front après plusieurs semaines d'inactivité à l'arrière), un obus de mortier tombe sur  le petit groupe d'hommes dont il fait partie. Un des soldats est tué, un autre a les deux jambes coupées, un troisième est grièvement blessé. Hemingway charge ce blessé sur son dos pour l'évacuer vers l'arrière et il est touché par deux fois encore par un tir de mitrailleuse. Il réussit à atteindre un poste de secours, on retire vingt éclats de ses jambes, trois mois d'hôpital à Milan, une jaunisse, un amour déçu, comme il se doit, avec une  jeune infirmière américaine qui lui préfère un officier italien.

En septembre 1934, Salinger a 15 ans, il intègre l'académie militaire de Valley Forge, tandis qu'Hem', 35 ans, achève un livre sur ses chasses africaines et se livre avec passion à la pêche en Floride.
1936, Salinger, élève moyen, obtient son diplôme de fin d'études, s'inscrit à l'Université de New york qu'il abandonne au bout d'un an.
 La guerre d'Espagne éclate le 18 juin 1936. L'année précédente, Hemingway, sur son bateau  aura survécu à une blessure aux jambes infligée avec son pistolet en voulant achever un requin et échappé à un ouragan qui ravage la Floride. En janvier 1937, il se fait engager comme correspondant de guerre et se retrouve à Barcelone le 18 mars puis Alicante, Valence, le champ de bataille de Guadalajara, puis à Madrid où il subit plusieurs bombardements. Après un retour aux Etats-Unis pour lever des fonds pour les Républicains et faire paraître En avoir ou pas, il retourne en Espagne au printemps 1937, puis une nouvelle fois, à la fin de l'année 1938 où il assiste à la défaite des Républicains.
En 1937 les parents de J.D. Salinger l'expédient en Europe étudier le commerce de la charcuterie, il visite Paris et Londres mais surtout à Vienne, il fait même un stage en Pologne où il s'initie à l'égorgement des porcs... A jamais écoeuré par la charcutaille et son négoce, il est de retour aux Etats-Unis en 1938, il reprend ses études, il a 19 ans, il commence à publier des nouvelles dans des revues littéraires.


En septembre 1942, il s'engage dans l'armée, séjourne en Angleterre et débarque à Utah Beach, le 6 juin 1944, avec le 12e régiment de la 4e division d'infanterie. Hem' n'aura pas pu faire moins lui non plus, que de s'engager, comme correspondant de guerre, également, avec la 4e division de la première Armée américaine. En mai, à Londres, victime d'un accident de voiture, il est blessé à la tête, plusieurs journaux annoncent sa mort. Alors que le commandement l'aura mis à distance lors du débarquement, sur une barge d'observation, il ne peut empêcher qu'il arrive un des premiers dans Paris et que, selon la légende, il  libère, avec un commando d'une douzaine d'hommes, le bar du Ritz... C'est à Paris, peut-être au Ritz, que Salinger, jeune homme de 25 ans, aurait rencontré Hem' déjà au faîte de sa gloire (en 1942 son roman Pour qui sonne le glas  dépasse le millionième exemplaire).Certains collègues sont jaloux, un enquête a lieu car Hem' aura contrevenu aux règles qui interdisent aux correspondants de guerre de participer aux combats. Comme la procédure piètine Hem' repart au front et assiste à la bataille de Hürtgen. Est-ce pendant cette bataille effroyable que les deux hommes se retrouvent à nouveau? Hemingway est-il dépeint sous les traits de Clay, le soldat qui tue un chat, dans une des nouvelles des Nine Stories " Pour Edmée-avec amour et abjection", où le narrateur se souvient d'un petite fille de 13 ans rencontrée dans un salon de thé anglais? Hemingway a-t-il vraiment abattu une poule ou un canard pour édifier ou épater Salinger ? Ce dont on est sûr c'est que, en 1946, le jeune Salinger aura écrit au moins une lettre à son aîné.



Le 16 juillet 1951, publication de Catcher in the rye, Salinger a 31 ans, profondément marqué par l'expèrience de la guerre, réformé en 1945, il sera resté marié à une Française pendant quelques mois... En 1946, Hemingway aura épousé sa quatrième femme. En 1952, paraît le Vieil homme et la mer, prix Pulitzer en 1953, prix Nobel en 1954, il ne peut se rendre à Oslo, il se remet de deux accidents d'avion survenus coup sur coup en Afrique (une nouvelle fois plusieurs journaux annoncent sa mort). Hemingway, toujours passionné par la tauromachie, revient en Espagne à la fin des années 50.
2 juillet 1961, le lendemain de la mort de Louis-Ferdinand Céline, Ernest Hemingway, 62 ans, malade, cirrhose du foie, hypertension, amaigri, fatigué, profondément déprimé, se suicide à l'aube, avec une carabine à répétition Richardson. Comme sa femme déclare qu'il s'agit d'un accident, il n'y a pas d'autopsie.
Salinger, depuis le 1er janvier 1953, jour de ses 34 ans, se sera installé dans un chalet haut perché de la petite ville de Cornish (Vermont), fuyant la foule de ses admirateurs, des journalistes, des producteurs de cinéma. Nine stories sort en avril, en même temps que Catcher in the rye en format de poche touche tous les étudiants. En 1955, il épouse Claire Douglas, ils auront deux enfants. En septembre 1961, va paraître Franny et Zooey, nouveau succés, suivi de la suite, Dressez haut la poutre maîtresse charpentiers, puis Seymour, an intoduction. Dernière nouvelle le 19 juin 1965, dans le New Yorker.

    28 janvier 2010, meurt à l'âge de 91 ans. 2011, premier anniversaire de sa mort, cinquantième de celle d'Hemingway et de Céline, mort de Jean Dutourd le traducteur français du Vieil homme et la mer, publication du témoignage de Joyce Maynard, qui, âgée de 18 ans, rencontre J.D. Salinger et vit quelque temps avec lui. Nous sommes sûrs qu'il aura, quand même, continué à écrire.

 LEO NEMO L'ETERNITE ROMAN ne peut avoir de véritable fin et le 1 novembre 2011 (le 1.1.11) le roman aura continué à s'écrire, sur la Côte d'Azur et partout, alors que le G20 s'invite pour trois jours à Cannes et que Georges parle de poésie.
Le 26 novembre 2011 aura été Le JOUR UN.12, marqué par de nouvelles belles et bonnes rencontres avec Christine Just, Camille Kleinpeter, et à nouveau Isa Lebeaux-Tandonnet, Albert Borgel et Marc Alpozzo.

Le 22 décembre 2011, je repense aux destins croisés de Marilyn et Elvis.




samedi 22 janvier 2011

11. Marcel et Proust, Louis Ferdinand Auguste (le futur docteur Destouches), Bardamu et Mr Céline.

"Ce travail de l’artiste, de chercher à apercevoir sous de la matière, sous de l’expérience, sous des mots, quelque chose de différent, c’est exactement le travail inverse de celui que, chaque minute, quand nous vivons détournés de nous-mêmes, l’amour-propre, la passion, l’intelligence, et l’habitude aussi accomplissent en nous, quand elles amassent au-dessus de nos impressions vraies, pour nous les cacher entièrement, les nomenclatures, les buts pratiques que nous appelons faussement la vie ". ( Marcel, le narrateur créé par Marcel Proust, l'auteur de "A la recherche du temps perdu" dans Le Temps retrouvé)


                                   



«Dans l'histoire des temps la vie n'est qu'une ivresse, la Vérité, c'est la mort» in
 Semmelweis (thèse pour le Doctorat en mèdecine de Louis Ferdinand Auguste Destouches, le futur Louis-Ferdinand Céline). ...


...écrire un roman ou en vivre un, n'est pas du tout la même chose, quoiqu'on dise. Et pourtant notre vie n'est pas séparée de nos oeuvres. (Marcel Proust)".

                                              


"C’est la présence des Allemands qu’est insupportable. Ils sont bien polis, bien convenables. Ils se tiennent comme des boys-scouts. Pourtant on peut pas les piffer… Pourquoi je vous demande ? Ils ont humilié personne… Ils ont repoussé l’armée française qui ne demandait qu’à foutre le camp. Ah ! Si c’était une armée juive, alors comment qu’on l’adulerait !
Supposez une armée youpine, qui vienne mettons d’un peu plus loin… Y aurait rien de trop splendide pour elle ! Que des extases à plus finir ! C’est ça qui manque aux Français la férule du Juif, il veut plus en connaître une autre. Il veut en mourir et content, je vais vous dire comment tout à l’heure. Il est maudit, il est voué. Tout le reste c’est que des paroles." [Louis-Ferdinand Céline, (eh oui, le créateur de Bardamu et Robinson, l'auteur du "Voyage au bout de la nuit") in "Les Beaux Draps" pamphlet paru en 1941, dans la France occupée par les Allemands]


Il aura pas toujours été léger, léger, Louis Auguste Ferdinand Destouches dit Céline...



Je sentais que la recherche du bonheur dans la satisfaction du désir moral était aussi naïve que l'entreprise d'atteindre l'horizon en marchant devant soi. Plus le désir avance, plus la possession véritable s'éloigne. De sorte que si le bonheur, ou du moins l'absence de souffrances, peut être trouvé, ce n'est pas la satisfaction, mais la réduction progressive, l'extinction finale du désir qu'il faut chercher. On cherche à voir ce qu'on aime, on devrait chercher à ne pas le voir, l'oubli seul finit par amener l'extinction du désir. [Marcel, le narrateur d'Albertine Disparue 49, personnages créés par le romancier Marcel Proust].

Et c'est ainsi  qu'Illiers  devient Combray


Le 31 octobre 2011, retour à Nice. Le 25 novembre 2011, JOUR UN.11, où le changement se confirme. Le 21 décembre 2011, phlébite depuis deux jours...

samedi 15 janvier 2011

10- Treize DimensionS-

          CLARO essayse.
          CLARO traductionne
          CLARO s'affiche.
          CLARO s'affranchit
          CLARO dailymotionne.
          CLARO chaisélectrise verticalement.
          CLARO sudacte.
          CLARO faidécouvriromégablues.
          CLARO nessapellepachristophe.
          CLARO parfoibovaryse.
          CLARO cherchemididanslot49.
          CLARO rushdiclownise.
          CLARO chasseurdours&montreurdetrésors.

Le 30 octobre 2011 tandis que Claro est à Vancouver où tombe la pluie, je suis toujours à Florence sous un soleil d'automne printanier, la ville est belle au couchant depuis les escaliers de la piazzale Michelangelo. Errer de ville en ville...
Le 24 novembre 2011, un jeudi, aura été le JOUR UN.10...
Le 20 décembre 2011 est un mardi, première bougie, une phlébite de la jambe gauche depuis deux jours... Hallelujah !  
Le samedi 14 janvier 2012. LEO NEMO L'ETERNITE ROMAN. LIVRE UN. Chapitre 14.

dimanche 9 janvier 2011

9. Ecrits vains ?

Jacques Audiberti, écrivain natif d'Antibes, aura apporté sa belle pierre taillée à la littérature. Il distingue les "écrivains", qui se bagarrent avec la langue, des "écrivants" qui utilisent le langage pour écrire mais sans éprouver le besoin de faire évoluer le langage, il ajoute la catégorie des "écriveurs" qui utilisent l'écriture au service d'une autre forme d'art (théâtre, cinéma, opéra etc). Cette distinction est reprise par Roland Barthes, natif de Cherbourg, qui ne semble séparer l'écrivain que de l'écrivant.

Raymond Queneau, écrivain natif du Havre ( un autre département maritime), affirme, lui : C'est en écrivant qu'on devient écriveron", Maurice Fombeure mentionne que c'est en lisant qu'on devient liseron.
A l'heure d'Internet nul doute, maintenant que tout un chacun se sent albatros au milieu des hommes d'équipages, que ces distinctions ne deviennent, pour une très large part, caduques.
En France, pays littéraire par excellence, l'écrivain est reconnu souvent quand il publie ses ouvrages dans une maison d'éditions si possible implantée dans Paris intramuros (il s'agit alors d'une "grande maison d'éditions" ou d'un "grand éditeur parisien") Tous les autres peuvent souvent se contenter du titre de vaillants écrivaillons, tentant de publier à la va-comme-je-te-pousse leurs plaquettes ou leurs monstres (parfois en ligne, d'ailleurs)
Ainsi, tout aura donc bien changé avec Internet, les blogues et les sites. Bien des écrivains morts ont un site animé par leurs amis (voyez par exemple celui de Georges Simenon ou celui de Jules Renard). D'autres, bien connus, et néanmoins vivants, y exercent leur autre métier de critiques... Les écrivains vivants d'un certains renom, édités à Paris ou Arles ont aussi leur blogue, plus ou moins actif. Je vous en épargne la typologie, allez y voir...Dans le désordre, Michel Del Castillo (prix Audiberti 2010), Alina Reyes, Claro, Marc Villemain,

Laure Limongi (Autoportrait?)

Laure Limongi, Alain Mabanckou, Gilles Monplaisir, François Martini, Cécile Delalandre, avec une mention particulière pour "Les penchants du roseau" animé par Christian Domec, écrivain, blogueur, maintenant éditeur.
Bon ,(mauvais gag), ça suffit c'est dimanche... A dimanche.

P.S. (Lundi 10 janvier 2011, j'apprends la création d'un nouveau blog littéraire par Marc Villemain et Eric Bonnargent, L'ANAGNOSTE (à suivre)...
Le samedi 29 octobre 2011, à Florence chez Botticelli et  dans les rues de Turin, en compagnie de Nietzsche, Pavese et De Chirico, à  l'hôtel Monna Lisa, en même temps qu'à Istanbul et en bien d'autres lieux.
Le 23 novembre 2011, JOUR UN.9, où il se trouve bien, et se demande comment il aurait pu en être autrement, comme Nietzsche à Nice...


 Le vendredi 13 mai 2012,  LEO NEMO L'ETERNITE ROMAN. LIVRE UN. Chapitre 13.

samedi 1 janvier 2011

8. Pépites de Poésie.

Quelques sites, quelques poètes... L'écriture sera poétique ou ne sera point... Butinant sur la toile, j'aurai découvert sur POESIE/WEBNETquelques vers de Marcel PROUST qui fait rimer, c'est remarquable "neige un ski" avec "Nijinsky", sur le site ESPRITS NOMADES, la page consacrée à Jean-Claude PIROTTE et celle de Sylvia PLATH; sur le site POEZIBAO (de FLORENCE TROCME), celle dédiée à Georges PERROS; sur le site/blogue TERRES DE FEMMES animé par Angèle PAOLI, ces quelques lignes de FERNANDO PESSOA.
Comme vous l'aurez remarqué, que des poètes dont le Patronyme commence par la lettre P, P comme Pépites, P comme Poésie, P comme PERET, comme PREVERT, comme... (à vous..., quelles sont vos pépites ? ).
Le 28 octobre 2011, ou comment réussir à se trouver en même temps à Florence, à Turin et à Istanbul.
Le 22 novembre 2011, JOUR UN.8, où l'on aura fêté l' anniversaire de Marc Alpozzo, né à New York (U.S.A.), le 22 novembre 1969, 6 ans, jour pour jour, après l'assassinat de John Kennedy à Dallas.
Le dimanche 18 décembre 2011 : Catherine Ribeiro. Poème non épique 2.
Le jeudi 12 janvier 2012. LEO NEMO L' ETERNITE ROMAN. LIVRE UN. Chapitre 12.